Distinction Cum Lauden pour la thèse de Federico León Zerpa (ULPGC)

Compartir

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Cum Lauden exceptionnel pour la thèse de Federico León Zerpa (ULPGC) sur les propositions de méthodologies d’analyse de l’efficacité énergétique dans les usines de dessalement (projet MITIMAC).

Le 10 février, Federico León Zerpa, de l’ULPGC (partenaire du projet DESAL+) a soutenu sa thèse de doctorat.

La thèse de doctorat, supervisée par le Dr Alejandro Ramos Martín (secrétaire du département d’ingénierie des procédés), a été soutenue devant un jury composé du Dr Rosario Berriel Martínez (ancien vice-recteur de l’ULPGC), du Dr Fabián Déniz Quintana (directeur du département d’ingénierie électrique) et du Dr Baltasar Peñate Suárez (chef du département des eaux de l’ITC).

Dans cette défense, Federico a présenté son travail de recherche en montrant plusieurs des résultats obtenus après la mise en œuvre d’un modèle d’analyse du processus d’osmose inverse dans les usines de dessalement de l’eau de mer, en prenant notamment l’exemple des îles Canaries. Le double objectif de cette étude est de proposer une méthodologie pour l’analyse de l’efficacité énergétique des usines de dessalement, du point de vue des émissions produites, de l’empreinte carbone et écologique du système ; et la conception et la mise en œuvre de pilotes dans les usines de dessalement, de manière systématique, pour évaluer les améliorations énergétiques des processus de dessalement de l’eau. Le développement de cette thèse de doctorat fait partie d’une des activités associées aux projets internationaux DESAL+ et MITIMAC, cofinancés par le programme de coopération Interreg MAC 2014-2020, avec les codes MAC/1.1a/094 et MAC2/1.1a/263, respectivement.

En analysant le facteur de mixage des émissions, une méthodologie de calcul peut être établie pour estimer l’empreinte carbone du mix énergétique dans la période de référence, en tenant compte de la somme des énergies de chaque technologie et du facteur de mixage des émissions de chacune d’elles. Dans le cadre de la méthodologie proposée, la détermination de la production d’eau par île a été établie en fonction du facteur d’émission de chaque territoire et en tenant compte du fait qu’il s’agit de systèmes électriques isolés. Le facteur de pollution associé à la production d’eau est différent sur chaque île car il s’agit de systèmes électriques isolés et le mix énergétique du système électrique est différent. Par conséquent, une méthodologie a été établie pour chaque île. Comme le système électrique est différent sur chaque île, il y a également une différence dans le facteur de pollution pour la production d’eau. Pour cette raison, une technique d’estimation d’un facteur plus approprié à la réalité de chaque île a été développée. Tout cela a été développé dans différentes publications internationales dans des revues scientifiques prestigieuses telles que Desalination, Water, Desalination and Water Treatment, DYNA, etc.

Les membres du jury d’examen ont estimé que la contribution de cette thèse à l’ensemble des connaissances est très pertinente, l’ont jugée très positivement et ont évalué le travail de recherche effectué avec la qualification maximale “Outstanding – Cum Laude”. Ils ont considéré que le développement et la poursuite de ce travail permettront d’augmenter l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les usines de dessalement par osmose inverse ; et ont exprimé la validité des futures lignes de recherche proposées pour être menées à bien après l’achèvement de ce travail, considéré de haut intérêt scientifique.

Otros Artículos

Semana Internacional de Senegal

El pasado día 7 de Abril de 2022 tuvo lugar la semana internacional de Senegal, donde miembros del proyecto MITIMAC participaron presentando las actividades del

Retour haut de page