L’ITC encadre un mémoire de maîtrise qui analyse le cycle de vie de la station d’épuration des eaux usées naturelles de Santa Lucía dans le cadre du projet MITIMAC.

Compartir

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Camila Gutiérrez, diplômée en génie chimique de l’université de Las Palmas de Gran Canaria (ULPGC) et étudiante du master en génie chimique de l’université de Saragosse (UNIZAR), a terminé son projet final en réalisant une analyse du cycle de vie d’une station d’épuration des eaux usées urbaines basée sur un système de traitement des eaux usées domestiques naturelles.

Le travail, réalisé sous la tutelle de l’Instituto Tecnológico de Canarias (ITC) et avec le soutien de l’équipe MITIMAC et de ses partenaires (ULPGC) et la Mancomunidad del Sureste, a analysé la station d’épuration des eaux usées installée à Santa Lucía de Tirajana, Gran Canaria, afin de vérifier le potentiel de ce type d’installation dans les stratégies d’atténuation des effets du changement climatique.

Le système d’épuration naturelle de Santa Lucia a été construit dans le cadre du projet DEPURANAT par la Mancomunidad del Sureste de Gran Canaria et traite actuellement une charge polluante d’environ 500 équivalents habitants.

Le travail, qui a obtenu une note de 9,4 après sa présentation au tribunal de l’UNIZAR, a été encadré par Gilberto Martel, du département Eau de l’ITC, et a bénéficié du soutien de l’ULPGC, chef de file du projet MITIMAC, qui a fourni les outils logiciels nécessaires au développement de l’analyse du cycle de vie.

Otros Artículos

Prochain congrès à Gran Canaria

Ce congrès est orienté vers les avancées en matière de dessalement pour l’approvisionnement en eau potable, à un coût abordable et avec des besoins énergétiques

Retour haut de page